Machine to Machine(M2M)

Machine to Machine(M2M)

Le concept de machine to machine, abrégé par le signe M2M utilise les télécommunications et l’informatique pour permettre des communications entre machines, et ceci sans intervention humaine. Une définition plus générale de « la communication machine à machine » est l’association des technologies de l’information et de la communication (abréviation TIC), avec des objets dits intelligents et communicants et cela dans le but de fournir à ces derniers les moyens d’interagir sans intervention humaine avec le système d’information. 

Comme toutes les technologies émergentes, sa définition continue d’évoluer mais elle se réfère généralement à la télémétrie ou à la télématique. Cette technologie fonctionne en utilisant des réseaux et plus particulièrement les réseaux sans fil publics (comme le GPRS), ou bien des liaisons courte distance, comme le Bluetooth ou le RFID.

La communication entre machines tend à devenir une communication d’une machine ou d’un réseau de machines vers un serveur centralisant les données remontées par ces machines et assurant également le pilotage à distance de ces machines. On parle alors de gestion à distance d’un parc de machines (remote management). Le déploiement, l’opération et la maintenance de larges réseaux de machines constitue une nouvelle activité d’opérateurs télécoms spécialisés sur les machines, les opérateurs M2M.
Les principaux éléments d’un système de type M2M comprennent :
    • Un appareil ou un groupe de dispositifs capables de répondre aux demandes de données contenues dans ces appareils ou capables de transmettre des données contenues dans ces dispositifs autonome.
    • Un lien de communication pour connecter l’appareil, voir un groupe de périphériques à un ordinateur serveur ou un autre appareil.
    • Un logiciel, processus, ou interface par laquelle les données peuvent être analysées, a déclaré, et / ou mises en œuvre.
Le M2M répond à des besoins très concrets des entreprises. Cette technologie s’insère peu à peu dans (ou sur) les machines, les appareils, les véhicules, les emballages, les objets quotidiens, les équipements, les espaces publics… mais aussi les arbres, les zones inondables, les forêts à fort risque d’incendie, les animaux domestiques ou sauvages et finalement, nos propres corps.
Quelques exemples d’utilisation :
    • Pour la production de pétrole et de gaz, le M2M permet aux clients de recueillir à distance des données sur les débits, les pressions, empératures, niveaux de réservoir et de l’équipement.
    • Un fabricant de groupes électrogènes utilise le M2M pour ajuster à distance les réglages, détecter les pannes et prévenir des incidents.
    • Dans la ville, qui est déjà peuplée de capteurs de toutes sortes, le M2M est utilisé pour gérer les grandes infrastructures urbaines, les transports en commun, les péages urbains (ex. celui de Londres)…
    • Dans la monétique, le M2M est utilisé pour payer à distance. Un terminal pour carte bancaire est un appareil utilisant le M2M.
Il ne s’agit ici que de quelques exemples. Globo Afrique propose une gamme de produits complète à destination des utilisateurs de systèmes M2M et réalise les applications associées pour des besoins allant de la simple transmission d’informations à un serveur jusqu’aux relevés télémétriques plus complexes adossés à des outils décisionnels.

Abonnez-vous à notre newsletter

Politique de confidentialité